Vidéos et notices pratiques pour vivre dans son logement et l'entretenir

Si vous êtes locataires, il est déconseillé de faire des trous, ainsi pour décorer votre logement il y a deux moyens d’accrocher des cadres, miroirs ou tableaux Pointes à béton.
Pour poser un tableau léger (3 kg maxi) sur un mur en brique, en béton ou autre maçonnerie dure, vous pouvez utiliser une pointe spéciale en acier bleui, en acier galvanisé ou zingué.
Choisissez-la assez fine, pas plus de 2 mm de diamètre, et d'une longueur de 25 à 30 mm.
Enfoncez-la en biais de haut en bas pour faciliter la pénétration et assurer le maintien de l'objet.
Crochet X Ce type de fixation permet d'accrocher solidement un cadre dans une paroi en bois, en plâtre ou plaque de plâtre (placoplatre).le crochet X peut supporter des charges de 25 kg maxi.
A une, deux ou trois aiguilles en acier, il peut supporter une charge de 5 à 30 kg. Les aiguilles sont dotées d'une tête en laiton non arrachable. Leur inclinaison dans le crochet est étudiée pour le plaquer au mur et ainsi maintenir sa position. Les aiguilles des modèles doubles ou triples s'enfoncent simultanément.

Comprendre le fonctionnement des équipements de mon logement

Si votre résidence est équipée d’une platine type interphone et que vous n’avez pas de combiné dans votre logement : c’est que votre résidence est équipée d’un système intratone. Ainsi, vous devez contacter le syndic dont les coordonnées sont inscrites en général dans le hall de l’immeuble et leur donner votre numéro de téléphone. Quand une personne vous rendra visite, en sonnant sur votre logement (sur la platine), cela sonnera sur votre téléphone et vous pourrez lui parler et lui ouvrir en appuyant sur les touches de votre clavier de téléphone. Cela fonctionne sur les téléphones fixes ou portables mais pour que cela fonctionne correctement sur un portable, il n’est pas impossible que vous deviez installer une application (pour cela , consultez la notice)
si vos clés de porte d’entrée sont des clés de type BRICARD OU FICHET, il y a des chances que vous ne puissiez pas les faire refaire sans une carte de reproduction. Cette carte vous a peut etre été remise par WIMMO ou est en possession du bailleur. Si vous ne l’avez pas, faites un mail à votre gestionnaire WIMMO. Le jour de votre sortie, il est impératif que l’agence récupère tous les clés, dans le cas contraire et dans l’intérêt du locataire qui prendra la suite, nous devrons faire changer la serrure à vos frais. Si vous devez faire appel à un serrurier, lisez au préalable notre rubrique « serrurier dépanneur, comment ne pas se faire avoir »
Si le détecteur de fumée a un fonctionnement assez simple à comprendre, il n’en reste pas moins efficace ! Et mieux vaut en effet qu’il le soit, car il assure la sécurité de tout le foyer. En réalité, un détecteur a deux rôles à jouer dans la prévention des incendies domestiques :
• Détecter la fumée provoquée par le début d’un incendie, même si ce dernier est encore minime.
• Alerter les occupants du logement à l’aide d’une alarme de 85 décibels au minimum.
En détectant et prévenant, les DAAF devraient donc permettre de réduire le nombre d’incendies domestiques en France de 50%, et donc de limiter le nombre de victimes, notamment la nuit, là où les accidents sont les plus fréquents (80% des décès sont provoqués par les incendies de nuit).
Il y a de fortes chances que votre logement soit équipée d’une VMC (ventilation mécanique centralisée). Elle a pour rôle d’assurer un renouvellement permanent de l’air. L’air neuf doit rentrer dans votre habitation, dans les pièces dites sèches (salon, chambres..) par des entrées d’air constituées par de »s grilles posées sur les fenêtres ou dans les murs. Il est important de NE JAMAIS BOUCHER DES ENTREES D’AIR et de les nettoyer régulièrement L’air vicié (ou humide) est rejeté à l’extérieur par les pièces dites humides (salle de bain, cuisine, wc... ) par des bouches d’extraction qui sont reliées à un ventilateur d’extraction sur les terrasses (pour les résidence) ou dans les combles pour les maisons. Le passage de l’air entre les pièces s’effectue sous les portes de distribution intérieures. L’air de votre logement se renouvelle donc constamment. Fumées, odeurs, humidité, sont donc entrainées grâce à la circulation de l’air des pièces principales vers les pièces dites humides pour ensuite être rejetées à l’extérieur. En tant que locataire, il vous appartient de veiller à vérifier que votre VMC fonctionne correctement. Pour cela, vous pouvez placer un papier toilette devant la bouche d’extraction, si il reste collé, alors cela fonctionne.

Si vous habitez un logement récent, les éclairages en plafond sont équipés d’un crochet de suspension supportant un poids maximum de25KG. Pour y installer un luminaire suspendu, décrochez la douille, y enlever la broche, raccordez les fils de votre luminaire sur la broche et clipsez la broche à l’emplacement de la douille.

Egalement appelé « ballon d’eau chaude » ou « cumulus électrique ») se compose d’un réservoir émaillé, d’un système de chauffage, d’une résistance, d’un thermostat de régulation et d’un système destiné à prévenir la corrosion. Il fonctionne selon le principe de la stratification. L’eau froide sous pression pénètre à l’intérieur de la cuve à mesure que celle-ci se vide pour répondre aux besoins en eau chaude sanitaire. L’eau froide qui entre est chauffée par une résistance électrique et remonte progressivement vers le haut du réservoir. Car, à l’instar de l’air, l’eau chaude a une densité plus faible que l’eau froide ; elle est donc plus légère et prend naturellement de la hauteur. En revanche, l’eau froide, naturellement plus lourde, reste au fond de la cuve. C’est ce principe physique selon lequel l’eau, à des températures différentes, forme des couches (autrement dit, des « strates ») qui ne se mélangent pas, qui est à l’origine du nom de la stratification. Si vous habitez un logement où les radiateurs sont électriques, alors il y a fort à parier que votre chauffe-eau fonctionne en heures creuses grâce à une horloge placé dans le tableau électrique et qui vous permets de payer moins cher votre consommation électrique pour chauffer votre eau. Il est important de purger tous les 3 à 6 mois, le groupe de sécurité pour un meilleur fonctionnement. Pour cela, tourner le bouton bleu ou rouge en bas de l’appareil, de l’eau va s’écouler dans la canalisation des eaux usées. Laissez couler quelques litres et refermer.

Comprendre son installation électrique

Selon l’ancienneté de votre installation électrique, il se peut que votre tableau comporte des disjoncteurs ou des fusibles. Mais pas de quoi péter un plomb, je vous explique la différence entre les deux :  Les fusibles sont composés d’un filament conducteur qui fond en cas de surintensité électrique. Il abaisse alors l’intensité électrique à zéro, protégeant ainsi votre habitation. En revanche, un fusible doit être changé dès qu’il a grillé ! Les disjoncteurs, interrompent le courant en cas de problème et ont l’avantage d’être réarmables à volonté. Plus coûteux à l’achat que les fusibles, ils sont tout de même plus pratiques, et sont par conséquent plus souvent utilisés de nos jours Que vous soyez équipé de fusibles ou de disjoncteurs, leur fonction reste la même. Ils coupent le courant en cas de surintensité, de court-circuit ou de surcharge pour protéger votre logement.
Les interrupteurs différentiels ont pour rôle de vous protéger, vous et votre petite famille, de tout risque d’électrisation. En cas de défaut électrique dans l’habitat, un interrupteur protège alors les circuits ou les équipements électriques de votre maison, mais pas tous à la fois. D’où la nécessité d’en installer plusieurs. Ce serait trop facile sinon ! De plus, il existe différents types d’interrupteurs différentiels. Le type AC protège vos équipements électriques standards, et le type A protège les circuits plus spéciaux comme ceux d’une machine à laver, des plaques de cuisson…
Le délesteur électrique a pour fonction de couper certains appareils électriques jugés non-prioritaires quand vous vous servez d’autres appareils, en particulier les gros équipements (lave-linge, lave-vaisselle, four…). Admettons, vous mettez simultanément en route une machine pour le linge et le lave-vaisselle. Le délesteur électrique va alors couper les radiateurs électriques qui chauffent les pièces peu visitées au cours de la journée (chambres, couloirs…). Plutôt futé, non ? C’est un bon moyen de réaliser des économies d’énergies, car c’est vous qui choisissez les appareils à mettre hors tension quand vous en utilisez un autre.
Le contacteur heures creuses est un module à installer dans le tableau électrique dont le rôle est de vous faire réaliser des économies aussi. En effet, en souscrivant à un abonnement de type heures creuses/heures pleines auprès de votre fournisseur d’électricité, le contacteur vous permet de faire fonctionner vos équipements électriques la nuit (en heures creuses), là où le prix du courant est moins élevé, et de les couper la journée pour réaliser de belles économies.
La confusion peut être souvent faite, mais les paratonnerres et les parafoudres ne sont pas une seule et même chose !  Le paratonnerre est installé au sommet des bâtiments, et relié par un câble au sol. En cas d’orages, la foudre est conduite de la pointe en acier située sur le toit de votre habitat, au sol. Votre maison est protégée.  Le parafoudre est installé dans le tableau électrique. Il a pour rôle de protéger les installations électriques de la maison en cas de surtension provoquée par la foudre. Le paratonnerre et le parafoudre sont donc complémentaires. Quand le paratonnerre protège votre habitat des chocs électriques directs, le parafoudre protège vos équipements.

Entretenir son logement, le remettre en état

Pour cela, passez une serpillère très légèrement humide ou des lingette adaptées. Ne pas utiliser de cire, détergent ou cirage. Afin de ne pas le détériorer, on vous conseille fortement de mettre sous vos meubles (table, chaise, lits…) des patins ou des feutres.
Ayez toujours à porter de main un chiffon micro fibre humide. Dès que vous salissez votre plaque ou à la fin de votre cuisson, nettoyer avec la micro fibre. Pas besoin de produit.
Sur de la peinture : utiliser l’éponge magique Mr PROPRE, cela marche miraculeusement bien.
S’ils sont en tapisserie : frotter doucement avec un chiffon légèrement humide et propre.
Sur de la gouttelette : utiliser un papier à poncer fin et frotter délicatement.
 

Comment nettoyer les joints de la salle de bain ou du carrelage ?
- La pierre d'argile : Mouillez simplement votre éponge et imbibez-la d’argile blanche. Frottez les joints, puis rincez à l’eau claire.
- Le bicarbonate de soude : Mélangez 4 c. à soupe de bicarbonate de soude avec 10 cl de vinaigre blanc dans un vaporisateur. Attention ça mousse ! Vaporisez le nettoyant sur les joints et laissez agir pendant 24 heures, frottez puis rincez.
- Le vinaigre blanc : Dans un récipient, mélangez 1 c. à soupe de liquide vaisselle avec 1 grand verre de vinaigre blanc. Imbibez une brosse à dents de ce mélange avec laquelle vous frottez vos joints de salle de bains. Laissez agir 10 minutes puis rincez à l’eau claire.
- Le citron salé : Trempez 1/2 citron dans du gros sel et frottez directement vos joints de salle de bains. Laissez agir 15 minutes et rincez à l’eau claire.
Le mousseur permet de répartir la pression du jet d’eau mais le petit tamis qu’il contient peut s’entartrer surtout dans la région bordelaise ou l’eau est très calcaire. Il convient donc de l’entretenir. Pour ce faire : dévissez le mousseur, sortez le de sa bague et enlever le joint par la même occasion. Nettoyer le rapidement à l’aide d’une éponge humide. Si le joint est endommagé, changez-le.
Si vous avez un mur en gouttelette : lors du dernier passage d’enduit, essayer de recréer l’effet gouttelette
 

Attention car nombreux sont les locataires qui n’ont pas suivi ce conseil et se sont retrouvés avec des murs plus dégradés qu’avant Il faut savoir que la gouttelette est juste du plâtre donc si on peint dessus, la peinture sera absorbée et ne tiendra pas : on verra donc tous les passages de rouleaux avec un effet « j’ai repeint mais c’est pas beau du tout ». avant de repeindre, il faut donc prendre soin de passer un couche d’apprêt (appelé aussi sous-couche) qui va permettre à la peinture de tenir .

Entretenir l’extérieur de son logement

Bannissez les désherbant chimiques, faites le mélange suivant pour vos allées, trottoirs ou terrasses • cinq litres d’eau, • un kilo de sel iodé, • 200 ml de vinaigre blanc. • Une goutte de liquide vaisselle Arrosez de ce mélange les mauvaises herbes, laissez agir et lorsque la végétation commencera à jaunir et à faner, il vous suffira de l'arracher
Votre logement est peut être équipé d’un robinet extérieur, qui peut de geler l’hiver et ainsi la tuyauterie risque de céder créer une fuite qui sera à vitre charge. Pour mettre hors gel vos robinets : deux solutions : -soit il existe un robinet intérieur qui permet de couper l’arrivée d’eau de ce robinet : une fois coupé, il suffit d’ouvrir le robinet extérieur pour évacuer l’eau encore présent dans la tuyauterie -soit vous protéger votre robinet avec du polystyrène ou du papier bulle bien accroché tout autour.
Il faut isoler votre compteur d’eau en mettant un isolant tout autour idéalement du polystyrène mais surtout pas de matière qui prendre l’humidité comme le textile
Afin de ne pas se faire envahir, de garder de bonnes relations avec ses voisins, il faut tailler ses haires et arbustes 2 fois par an. Mais surtout, si vous ne faites pas assez fréquemment , la haie non maintenue va avoir un tronc et des branches de plus en plus épaisses, donc moins de feuillages, ce qui sera irréversible.

Bien vivre en copropriété

Précautions contre le bruit : Limitez les bruits issus de votre propre logement (télévision, hi-fi, matériel de bricolage, parole, …)
Respectez des horaires raisonnables pour la réalisation de certaines activités bruyantes.
Ne procédez pas à des activités particulièrement sonores, nécessitant d’être réalisées dans des lieux adaptées (pratique d’un instrument de musique ou d’une activité bruyante).
Prévenez vos voisins courtoisement si vous avez prévu de faire exceptionnellement plus de bruits.

Les règles de vie commune : Prenez connaissance du règlement intérieur de l’immeuble ou du règlement de copropriété, que notre cabinet vous a transmis. Veillez à ce que vos animaux n’entrainent pas de nuisances sonores et ne dégradent pas les parties communes, les espaces verts ou les parties privatives. Ils sont sous votre responsabilité.
N’encombrez pas les balcons, loggias, ou parties communes avec des objets divers tels que vélos, poussettes, objets destinés à être jetés, linge, etc …
Déposez les ordures ménagères aux endroits prévus à cet effet après les avoir convenablement ensachées. Ne les posez pas à coté de containers. Veillez à une utilisation convenable des vides ordures.

Les garanties d’un logement qui a moins de 10 ans

Cette garantie couvre l’ensemble des défauts ayant fait l’objet de réserves au moment de la rédaction du procès-verbal de livraison, ainsi que ceux dénoncés dans le mois suivant cette dernière. Toutefois, cette garantie ne couvre ni les dégâts causés lors de votre emménagement, ni ceux provoqués par une mauvaise utilisation d’éléments ou équipements tels que : douche, baignoire, vasque, peinture, carrelage, faïence…
D’une durée d’un an, cette garantie court à compter de la réception des travaux effectués par les entreprises et s’étend à tous les vices cachés dénoncés l’année suivante.
D’une durée d’un an à compter de la prise de possession des lieux, cette garantie couvre les défauts de conception et le non-respect des normes en matière d’isolation acoustique à l’égard du 1er occupant.
D’une durée de deux ans, cette garantie concerne le bon fonctionnement des éléments d’équipements (dissociables et démontables de la construction) tels que : volets, la robinetterie, les radiateurs, les portes… Dans un logement de moins de deux ans, le locataire doit impérativement avertir l’agence en cas de défaut même léger dans le logement, car le logement étant sous garantie pendant deux années, le constructeur promoteur doit intervenir pour remettre en état.
D’une durée de 10 ans, cette garantie couvre l’ensemble des désordres qui viendraient à mettre en cause la solidité de la structure (murs, toiture, étanchéité…) ainsi que celle des éléments d’équipements indissociables (canalisations encastrées…).